Main Container

logo

Allocution de la vice-première ministre : dépôt du projet de loi C-30 pour créer des emplois et de la croissance

Main Content

LA VERSION PRONONCÉE FAIT FOI

Aujourd’hui, j’aimerais répéter certains des principaux piliers du budget de 2021, et certains aspects où le projet de loi C-30 permettra d’aider concrètement les gens dans ce qui est encore, pour beaucoup trop de Canadiens, une période d’inquiétude et d’épreuves. 

Parce qu’il ne faut pas se tromper : même avec nos efforts soutenus, même avec les progrès de la vaccination, la COVID est encore là. La troisième vague est encore là. Par conséquent, la nécessité d’adopter ces mesures législatives est urgente.

Lorsqu’elle sera pleinement adoptée, cette loi créera au total près de 500 000 nouvelles possibilités de formation et d’emploi pour les Canadiens.

Nous prenons un engagement historique à l’égard de l’apprentissage et de la garde des jeunes enfants : une somme de 30 milliards de dollars sur cinq ans atteignant 9,2 milliards de dollars par année en investissements permanents. En cinq ans, les familles de partout au Canada devraient avoir accès à des services de garde d’enfants de qualité coûtant en moyenne 10 $ par jour.

Et encore une fois, je tiens à remercier le Québec d’avoir fait preuve de leadership – surtout les féministes québécoises – afin de préparer le terrain pour ce genre de programme de garderies.

Dans le cadre de ce budget, nous investissons 5,7 milliards de dollars sur cinq ans dans les jeunes canadiens, en doublant la bourse d’études canadiennes pendant deux années de plus et en prolongeant l’exemption des paiements d’intérêts sur les prêts fédéraux aux étudiants jusqu’en mars 2023. Plus de 350 000 étudiants emprunteurs à faible revenu auront accès à une aide au remboursement plus généreuse.

Nous proposons d’élargir l’Allocation canadienne pour les travailleurs et d’investir 8,9 milliards de dollars sur six ans en soutien supplémentaire aux travailleurs à faible revenu. Cela offrira un complément salarial à environ un million de Canadiens supplémentaires et sortira près de 100 000 personnes de la pauvreté. De plus, le budget instaurera un salaire horaire minimal fédéral de 15 $.

Pour aider les petites entreprises à se rétablir et à se développer, ce budget renferme un nouveau programme d’embauche pour la relance économique du Canada, qui s’étendra de juin à novembre et qui prévoit un investissement pouvant atteindre 595 millions de dollars pour faciliter le retour des travailleurs mis à pied ou l’embauche de nouveaux travailleurs.

De plus, nous investirons jusqu’à 4 milliards de dollars pour aider jusqu’à 160 000 petites et moyennes entreprises à acheter et à adopter les nouvelles technologies dont elles ont besoin pour croître et devenir plus productives et plus compétitives.

De plus, nous encouragerons les entreprises à investir en soi-même en permettant des dépenses immédiates pouvant atteindre 1,5 million de dollars d’investissements admissibles par des sociétés privées sous contrôle canadien, au cours de chacune des trois prochaines années. 

Ces déductions plus importantes aideront environ 325 000 entreprises à réaliser des investissements essentiels.

Enfin, nous accordons un soutien ciblé aux industries qui ont été les plus durement touchées, soit les secteurs de l’hôtellerie, du tourisme, de la culture et de l’aérospatiale. Nous allons relancer le secteur du tourisme avec un investissement d’un milliard de dollars. Ceci est en plus du deux milliards de dollars que nous accordons au secteur aérospatial.

Tout simplement, notre priorité est de faire en sorte que les Canadiens puissent retourner au travail.

Ce budget est axé sur la croissance et l’emploi. Il est axé sur les gens. Il cherche à réaliser des investissements concrets et ciblés pour guérir les blessures causées par la COVID et pour placer le Canada sur un parcours à long terme menant à une croissance plus forte, à une plus grande prospérité et à un avenir propre et vert. La Loi d’exécution du budget, qui a été déposée aujourd’hui, est la première étape importante de l’exécution de ce plan.

Comme l’a affirmé le premier ministre, il prévoit aussi des prolongations et des prolongements de programmes essentiels de soutien lié à la COVID pour les entreprises et les Canadiens – y compris la subvention salariale, la subvention pour le loyer et les prestations de relance économique.

Ces mécanismes de soutien sont essentiels, comme je l’ai entendu dire cette semaine lors de tables rondes dans tout le pays. Et ils continueront de l’être jusqu’à ce que le virus soit vaincu.

Le projet de loi prévoit également des mesures importantes pour stimuler la croissance future en investissant dans notre infrastructure sociale et notre infrastructure physique. Dans notre capital humain. Et dans notre capital physique.

Une fois adopté, ce budget mènera à des changements mesurables dans la vie de millions de Canadiens.

J’espère sincèrement que nos collègues d’en face étudieront ce projet de loi avec le sérieux et l’urgence dont les Canadiens ont besoin en ce moment.

Merci.